Vendredi 4 mai - soirée concerts à partir de 19h / Salle des fêtes / Nontron / 10€

L’étoile montante de la scène occitane a déjà tout d’une grande. Auteurcompositeur- interprète, accordéon et guitare en bandoulière, Alidé Sans, accompagnée de Paulin Courtial à la guitare, chante ses rages et ses espoirs en aranais, une langue cousine de l’occitan et du catalan.

Vendredi 4 mai - soirée concerts à partir de 19h / Salle des Fêtes / NONTRON / 10€

Originaire de Montpellier, Mauresca est un groupe de reggae-ragga qui chante en occitan, français ou castillan. Inscrit dans la mouvance initiée par les Fabulous Trobadors et les Massilia Sound System, le collectif produit une musique « locale donc ouverte au monde », utilisant ordinateurs, samples, avec des références au sound system et au hip-hop.
Leurs chansons engagées et rythmées scandent des paroles de liberté, d’amour, de colère, mais invitent toujours au pacifisme.

 

Vendredi 27 /  avril - soirée concerts à partir de 21h / Centre culturel / SARLAT / 15€

Originaire du quartier de La Plaine à Marseille, Lo Còr de la Plana réinvente depuis bientôt dix ans une vocalité méridionale enracinée dans la chanson traditionnelle et populaire en la ressourçant sans cesse.
Cinq voix viriles et sonores, accompagnées de multiples percussions fusionnent en un rituel animal et minimal autour d’un répertoire occitan dépoussiéré, façonnant une polyphonie injectée de swing, de groove et de franche bonne humeur. Engagées ou non, les chansons deviennent tôt ou tard prétextes à la danse et à la transe.
Chaque apparition de Lo Còr de la Plana sur scène est un déferlement d’énergie, une montée fiévreuse qui emporte le public.

12h-13h / Chapiteau / Nontron
Apéro-trad animé par le groupe Lo Clapat et chants des enfants de l'école élémentaire Anatole France (Nontron)

15h-16h30 / Etang
Cette formation composée de Benat Achiary, Michel Queuille et Julen Achiary propose un concert tout en nuance et en intensité.
Ce concert sera précédé de la restitution des ateliers du groupe de chanteurs amateurs accompagné par Benat Achiary.

Samedi / 23h / Salle des fêtes / Nontron

Artús  vient du celtique « ARZH » signifiant OURS (ORS en occitan).
Notre « cousin sauvage » nous confronte à la nature, à notre nature, il est le reflet de notre civilisation et de notre acceptation de l’autre.

Artús génère une musique radicale, enracinée, tribale et ethnique. Véritable fruit d’un laboratoire d’expérimentation, cette musique est une sorte d’application musicale de la recherche d’identité, la rencontre de musiques d’essence patrimoniale gasconne et des musiques actuelles (rock indé, rock in opposition, électroacoustique).

 

Alexis Toussaint : batterie / Matèu Baudoin : chant, violon / Romain Baudoin : vielle à roue / Pairbon (Romain Colautti) : basse / Nicolas Godin : percussions, guitare  / Tomàs Baudoin : chant, tambourin à corde, Dark Energy

Samedi / 22h / Salle des fêtes / Nontron

Super Parquet a choisi de mêler les instruments rustiques aux musiques expérimentales pour créer une musique de bal qui mène à la transe. Le groupe mêle allègrement musiques traditionnelles du Centre France et musiques expérimentales électroniques. Portée par cinq musiciens audacieux, la musique traditionnelle d’Auvergne flirte avec le psychédélisme, aboutissant à une musique exaltée qui court les festivals, les fêtes et les bals. Armés d’instruments locaux traditionnels (banjo, boîte à bourdons ,cabrette) rehaussés de machines, les musiciens de Super Parquet parviennent à créer des sons répétitifs et hypnotiques qui favorisent les déhanchés…

Julien Baratay : Voix, machines // Antoine Cognet : Banjo // Simon Drouhin : Machines, boite à bourdons // Louis Jacques : Voix, Cabrette // Léo Petoin: Clef de voûte du son.

Samedi / 21h / Salle des fêtes / Nontron

Joueur de vielle à roue électrique, Guilhem Desq nous propose un voyage sonore autour d'un instrument traditionnel qu'il réactualise.
S'il puise son énergie dans la tradition de son instrument, c’est surtout dans les musiques d'aujourd'hui et l’improvisation qu’il tire son inspiration. Il ne cesse d’explorer les possibilités sonores quasi-infinies de la vielle à roue pour créer un univers où se mélangent lieux et époques, nous propulsant ailleurs.

20h / Salle des fêtes / Nontron

Domicilié à Périgueux, Dolàn Xakὸ est un compositeur dont le style relève du trip-hop, une variante expérimentale de la Breakbeat, subtil mélange entre hip-hop et musique électronique. Amoureux de culture occitane, Dolàn Xakὸ a bénéficié en 2016 du dispositif "Scènes d’Aqui" piloté par l’Agence culturelle. Ce dispositif qui s’adresse aux artistes aquitains toutes disciplines confondues, vise à favoriser la création d’œuvres en lien avec la mémoire occitane. S’appuyant sur l’importante collection de vinyles occitans dont dispose la structure, Dolàn Xakὸ a entrepris de créer un album mélangeant musiques traditionnelles occitanes et musiques électroniques. A base de samplings, et autres nouvelles technologies musicales, cet album est une manière de promouvoir la culture occitane auprès d’un public jeune réceptif aux musiques actuelles.

Lors de cette soirée, il donnera à entendre une musique expérimentale teintée d'oc, entre Abstract Hip Hop, Trip-Hop et Downtempo.

18h-19h / Jardin / Nontron

Musicien d'origine syrienne, Hareth Mhedi est oudiste installé aujourd'hui à Bordeaux. Il démarre son éducation musicale dès l’enfance dans la ville de Dair Azzour et grandit avec l’héritage culturel de la région de l’Euphrate, une influence qui se ressent dans ses compositions. Hareth Mhedi s’est spécialisé dans la pratique du oud, travaillant auprès de différents maîtres. Il a formé avec son ami Qaisar Abu Zar, l’Arius Band, se produisant à ses côtés lors de nombreux concerts en Syrie et en Turquie. Ses compositions et chansons sont le reflet de la tradition qui l’a nourri autant que d’une vision moderne de la musique arabe. Il joue depuis 2014 au sein du groupe Saba Barada.Traversé par les échos de la guerre à laquelle il a survécu, il nous livre en musique un message d'espoir et un souffle de vie.