10h-18h / Plateau des couteliers / Espace Mairie / Auditorium / Nontron

Activités gratuites proposées par les associations du territoire.

PLATEAU DES COUTELIERS

10h > 18h
  > Animations et déambulations musicales
  > Stands d’associations culturelles (École-Préau)
  > Espace luthiers (École-Préau)
  > Espace dédié à l’occitan comme vecteur de développement économique (École-Préau)
  > Ateliers d’initiation aux savoir-faire des professionnels Métiers d’Art autour de l’imaginaire occitan - (Chapiteau)
  > Présentation du fonds littéraire occitan de la Bibliothèque départementale de prêt (Bibliothèque)
11h-12h > Atelier d’initiation aux recettes d’apéritifs occitans « d’aquí » avec contes et histoires
12h-13h > Inauguration - Apéro trad animé par Lo Clapat et les chants
des enfants de l’école élémentaire Anatole France (Nontron) (Chapiteau)
14h-18h
  > Jeux traditionnels, concours de Quilhon… (École/Préau)
  > Atelier savoir-faire lié à la fabrication des charentaises (École/Préau)
14h30-15h10 > Chants (Chapiteau)
15h30-16h30 et 17h30-18h30 > Animations danse (Chapiteau)

ESPACE MAIRIE

10h-12h
  > Lectures à plusieurs voix d’oeuvres en occitan
  > Colloque « Langue et culture occitanes : Facteurs de développement territorial et de cohésion sociale » - Réservé aux élus (Salle du conseil)
10h-18h
  > Exposition de gravure « Jojo petit Limousin »
  > Espace librairie et rencontre avec des auteurs
  > Expositions Une langue qui fait parler le pays : « Perque parlatz vautres en occitan ? » et « Laissa-me te dire… » (Témoignages d’habitants du territoire) (Halle de la mairie)

AUDITORIUM
10h-18h > Projection de chroniques fi lmées sur le fait culturel occitan : Istoira de dire… a la mòda dau país (oc/français) et extraits de la collecte « Mémoire(s) de demain »
15h > Et l’occitan, si on en parlait ? : Causerie de J-F. Vignaud (IEO Limousin) sur la langue et la culture occitanes d’ici.

Toute la journée / Nontron
Laurent Labadie sera le bonimenteur de l'événement. Tout au long de la journée, il interpellera le public pour l'inviter à découvrir les différentes activités proposées à Nontron.

Matin / Place du marché / Nontron
Après-midi / Cour de l'école / Nontron
Diffusion musicale en plein air

Sur le principe du cinéma-paradiso, SonoParadiso est un dispositif de diffusion de créations radiophoniques, un camping-car sonore équipé qui sillonne chemins et sentiers à la rencontre du public pour transmettre la vaste notion d’écologie sonore. Dans une cour d’école, dans un centre culturel, sur le parvis d’une église, dans une friche industrielle, au coin d’une forêt… SonoParadiso diffuse un répertoire inédit toujours renouvelé, au contenu exigeant et surprenant.
SonoParadiso propose l’écoute de créations sonores marquées par des approches d’auteurs diverses à travers des compositions, des pièces radiophoniques, des paysages sonores…

Une langue qui fait parler le pays

10h - 18h  / Hall de la mairie/ Nontron
Exposition de témoignages et photographies réalisées par le Parc naturel régional Périgord-Limousin et l’Institut d’études occitanes du Limousin.

Laissez traîner vos oreilles en Périgord-Limousin, vous entendrez encore résonner la vieille langue du pays ! Cette langue, l’occitan limousin, on la parle ici depuis 1000 ans… On la parle encore, perque qu’es entau, parce que c’est dans l’ordre des choses pour bien des gens du pays. Mais pour combien de temps ?
Le PNL et l’IEO Limousin sont allés à la rencontre des habitants et leur ont demandé « Perque parlatz-vautres en occitan ? / Pourquoi parlez-vous occitan ? » : Ils se dévoilent dans une exposition…

Langue et culture occitanes : Facteurs de développement territorial et de cohésion sociale

10h-12h / Salle du Conseil / Mairie (réservé aux élus)
L’objectif de cette session d’information est de soulever la question des identités culturelles et linguistiques, comme éléments de différenciation positive pouvant contribuer à la compréhension du territoire, à son attractivité et au renforcement de la cohésion sociale au sein du Parc National du Limousin.

Alors que notre territoire bénéficie d'une forte identité culturelle, d'une histoire prestigieuse, d'un capital littéraire exceptionnel, et d'un patrimoine matériel et immatériel foisonnant, les acteurs locaux hésitent encore à mobiliser la dimension linguistique, et au sens plus large, culturelle, dans l'objectif de créer de nouveaux produits touristiques, de nouvelles activités, pour promouvoir durablement leur territoire.
A contrario, on peut remarquer que des "régions", qui bénéficient également d'une forte référence identitaire comme la Catalogne, le Pays Basque, la Bretagne ou la Corse, considèrent leur langue et ses attributs sémiotiques et symboliques (icône, drapeau, devise, couleur, identité visuelle et sonore…) comme des atouts discriminants et en conséquence, elles puisent de longue date dans leur capital identitaire pour différencier leur offre touristique et engendrer une économie en lien avec leur langue régionale.
Outre cet avantage économique, on observe dans ces régions un lien puissant entre trois facteurs : une pratique élevée de la langue, une fierté d'appartenance établie, des politiques culturelles qui mobilisent la langue minoritaire. Ce lien a pour conséquence majeure un maintien, voire un renforcement de la cohésion sociale. Ainsi, les habitants de ces territoires, conscients de leur appartenance décident d’y demeurer en y développant des activités durables. D’autres, que l’on peut qualifier de néo-arrivants, attirés par ces cultures et les conditions environnementales, décident de s’y implanter et développent à leur tour un sentiment d’appartenance.

14h30-15h15 / Bibliothèque / Nontron

Pour les enfants de 6 à 10 ans.
Contes du monde et créations personnelles, ponctués de chants à voix nue.
Native du Sarladais, en Périgord, Monique Burg s’est formée à l’art théâtral à Londres où elle a vécu onze ans et a participé à de nombreuses expériences théâtrales. De retour en pays occitan, elle développe un univers fantastique où l’imaginaire surgit comme un courant d’air par une fenêtre mal fermée... Une phrase, claire et posée, ou un appel sifflé, et notre fauteuil devient forêt, et la salle bruisse du vent dans les feuilles et du soleil sur la peau. Monique Burg a ce pouvoir magique d’emporter instantanément son auditoire, quel que soit son âge, dans un monde féérique.

12h-13h / Chapiteau / Nontron
Apéro-trad animé par le groupe Lo Clapat et chants des enfants de l'école élémentaire Anatole France (Nontron)

15h30-16h15 / Salle du RAM / Nontron
Spectacle jeune public (3-6ans)
Compagnie Léonie Tricote (87)

Dans un décor en damier noir et blanc, de petits personnages tous réalisés en tricot et au crochet prennent vie.
Catarina vit seule. Avec ses soucis. Ses soucis d'adulte. Depuis longtemps, elle crochète un service à thé, avec beaucoup de tasses, dans l'espoir d'avoir beaucoup d'invités. Et aujourd'hui, ils arrivent : ils sont petits, avec de bonnes joues et des yeux curieux ? Il faut les accueillir, leur offrir du thé bien sûr, mais aussi des gâteaux !
Retourner vers cette enfance, la regarder droit dans les yeux, la conserver dans un coin, ne pas l'oublier surtout, c'est l'histoire de Catarina.

16h30-17h30 / Plateau des Couteliers - chapiteau / Nontron

Un hommage vibrant à Marcela Delpastre, poétesse du Limousin.

Poétesse et paysanne née en 1925 à Germont, en Limousin, Marcela Delpastre a cultivé seule sa terre et élevé son bétail, tout en se consacrant à un travail d'écriture en occitan et en français. Sa poésie qualifiée de "symphonie élémentaire" par Philippe Gardy est bâtie sur le modèle des psaumes. En forme de continuum, ses textes adoptent un mode incantatoire qui touche au plus profond de l'être. Autour de l’œuvre de cette figure immense, Bernat Combi (voix, bourdons, percussions) et Maurice Moncozet (rebecs, flutes, percussions) proposent un voyage poétique initiatique dans l'œuvre de cette figure de la culture occitane. 

18h-19h / Jardin / Nontron

Musicien d'origine syrienne, Hareth Mhedi est oudiste installé aujourd'hui à Bordeaux. Il démarre son éducation musicale dès l’enfance dans la ville de Dair Azzour et grandit avec l’héritage culturel de la région de l’Euphrate, une influence qui se ressent dans ses compositions. Hareth Mhedi s’est spécialisé dans la pratique du oud, travaillant auprès de différents maîtres. Il a formé avec son ami Qaisar Abu Zar, l’Arius Band, se produisant à ses côtés lors de nombreux concerts en Syrie et en Turquie. Ses compositions et chansons sont le reflet de la tradition qui l’a nourri autant que d’une vision moderne de la musique arabe. Il joue depuis 2014 au sein du groupe Saba Barada.Traversé par les échos de la guerre à laquelle il a survécu, il nous livre en musique un message d'espoir et un souffle de vie.

20h / Salle des fêtes / Nontron

Domicilié à Périgueux, Dolàn Xakὸ est un compositeur dont le style relève du trip-hop, une variante expérimentale de la Breakbeat, subtil mélange entre hip-hop et musique électronique. Amoureux de culture occitane, Dolàn Xakὸ a bénéficié en 2016 du dispositif "Scènes d’Aqui" piloté par l’Agence culturelle. Ce dispositif qui s’adresse aux artistes aquitains toutes disciplines confondues, vise à favoriser la création d’œuvres en lien avec la mémoire occitane. S’appuyant sur l’importante collection de vinyles occitans dont dispose la structure, Dolàn Xakὸ a entrepris de créer un album mélangeant musiques traditionnelles occitanes et musiques électroniques. A base de samplings, et autres nouvelles technologies musicales, cet album est une manière de promouvoir la culture occitane auprès d’un public jeune réceptif aux musiques actuelles.

Lors de cette soirée, il donnera à entendre une musique expérimentale teintée d'oc, entre Abstract Hip Hop, Trip-Hop et Downtempo.

Samedi / 21h / Salle des fêtes / Nontron

Joueur de vielle à roue électrique, Guilhem Desq nous propose un voyage sonore autour d'un instrument traditionnel qu'il réactualise.
S'il puise son énergie dans la tradition de son instrument, c’est surtout dans les musiques d'aujourd'hui et l’improvisation qu’il tire son inspiration. Il ne cesse d’explorer les possibilités sonores quasi-infinies de la vielle à roue pour créer un univers où se mélangent lieux et époques, nous propulsant ailleurs.

Samedi / 22h / Salle des fêtes / Nontron

Super Parquet a choisi de mêler les instruments rustiques aux musiques expérimentales pour créer une musique de bal qui mène à la transe. Le groupe mêle allègrement musiques traditionnelles du Centre France et musiques expérimentales électroniques. Portée par cinq musiciens audacieux, la musique traditionnelle d’Auvergne flirte avec le psychédélisme, aboutissant à une musique exaltée qui court les festivals, les fêtes et les bals. Armés d’instruments locaux traditionnels (banjo, boîte à bourdons ,cabrette) rehaussés de machines, les musiciens de Super Parquet parviennent à créer des sons répétitifs et hypnotiques qui favorisent les déhanchés…

Julien Baratay : Voix, machines // Antoine Cognet : Banjo // Simon Drouhin : Machines, boite à bourdons // Louis Jacques : Voix, Cabrette // Léo Petoin: Clef de voûte du son.

Samedi / 23h / Salle des fêtes / Nontron

Artús  vient du celtique « ARZH » signifiant OURS (ORS en occitan).
Notre « cousin sauvage » nous confronte à la nature, à notre nature, il est le reflet de notre civilisation et de notre acceptation de l’autre.

Artús génère une musique radicale, enracinée, tribale et ethnique. Véritable fruit d’un laboratoire d’expérimentation, cette musique est une sorte d’application musicale de la recherche d’identité, la rencontre de musiques d’essence patrimoniale gasconne et des musiques actuelles (rock indé, rock in opposition, électroacoustique).

 

Alexis Toussaint : batterie / Matèu Baudoin : chant, violon / Romain Baudoin : vielle à roue / Pairbon (Romain Colautti) : basse / Nicolas Godin : percussions, guitare  / Tomàs Baudoin : chant, tambourin à corde, Dark Energy